Dreamcatcher – Stephen King

Pete, Henry, Jonesy et Beaver font des prouts dans une cabane au fond des bois. Ces quatre garçons dans le vent vont se trouver confrontés à une menace extraterrestre…
Bienvenue dans Dreamcatcher, une histoire qui prend aux tripes. À sa façon particulière…

Dreamcatcher
Stephen King

Le Livre de Poche

Couverture roman Dreamcatcher Stephen King Le Livre de Poche
Continuer la lecture de « Dreamcatcher – Stephen King »

Jurassic Park – Michael Crichton

Michael Crichton, comme Robert Ludlum ou Graham Masterton, fait partie de ces auteurs surcotés, dont on se demande toujours comment leurs bouquins ont pu se vendre sur la base d’un festival de clichés et d’incohérences, d’une narration mécanique et prévisible, d’une maîtrise inexistante du rythme entre longueurs et frénésie, et d’un style qui se contente d’aligner des mots de la façon la plus neutre possible et où chaque phrase pourrait donc être de la main de tout le monde et n’importe qui.
Jurassic Park, c’est tout le cocktail condensé dans un seul bouquin. Pas mauvais mais loin d’être bon et à peine moyen.

Jurassic Park
Michael Crichton

Pocket

Couverture roman Jurassic Park Michael Crichton Pocket
Continuer la lecture de « Jurassic Park – Michael Crichton »

Alien vs. Predator

Xénomorphe alien yautja Predator Lego

Comme quoi, il ne suffit pas de prendre deux créatures iconiques et les mettre ensemble pour obtenir un super film. La preuve avec le xénomorphe et le yautja, qui ne s’en sortaient pas trop mal de leur côté et dont les franchises sont parties en sucette depuis leur rencontre en 2004 dans cet étron intergalactique que fut Alien vs. Predator. À partir de là, engrenage fatal avec une suite, Aliens vs. Predator : Requiem sortie en 2007, qui a encore repoussé les limites du daubesque. Puis chaque créature est repartie de son côté continuer à enterrer sa saga dans les tréfonds du nasebroque : Predators (2010) était insipide, Prometheus (2012) à chier, Alien : Covenant (2017) merdique, The Predator (2018) foireux, Prey (2022) quelconque.

Continuer la lecture de « Alien vs. Predator »

Esther – Jaume Collet-Serra

Le film est à l’image de son petit nom yankee Orphan : orphelin.
De scénariste.
Y a pas un élément dans Esther qu’on n’ait pas déjà vu trois mille fois au cinéma, une formidable compilation de tout ce que le genre horrifique a produit en matière d’œuvres avec des gamins dedans.

Affiche film Esther Jaume Collet-Serra 2009
Continuer la lecture de « Esther – Jaume Collet-Serra »