Auteur en vacances : Nicolas Duplessier

Body
Harry Crews
Chronique par Nicolas Duplessier

Michel Blanc Les BronzésLa vie de chroniqueur-auteur-youtubeur n’est pas facile. Il faut réaliser des vidéos, écrire des tonnes de livres et chroniquer des trucs ici où là.
Etant un mec super organisé, je gère ce planning de ministre et réponds en temps et en heure aux nombreuses sollicitations que je reçois. Nan je déconne, je suis à l’arrache sur tout.
J’avais promis à Frédéric de parler d’un bouquin à lire sur la plage, en vacances, dans son hamac ou une chaise. Impossible de ne pas le faire. J’ai alors bravé les éléments pour lui faire une place dans mon cœur dans mon emploi du temps.
Aujourd’hui, laissez-moi vous parler du roman que vous DEVEZ lire cet été. Non non ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.
Qui dit été, dit chaleur, qui dit soleil, dit maillot de bain.
Et qui dit maillot de bain, dit Body… de Harry Crews.

Couverture Body Harry CrewsShereel Dupont participe à un championnat de bodybuilding sous le regard et les conseils de son entraîneur. Tout roule, jusqu’à ce que sa famille de frappadingues débarque direct de “plouc-ville ”. Et c’est peu de dire que la famille est gratinée : père alcoolo, frères débiles et sœur obèse.
Vous êtes peu nombreux à ne pas connaître ou lire Harry Crews, figure du roman noir américain.
Comme l’ont fait ses contemporains Bukowski ou Larry Brown, Crews sait décrire avec justesse, humour et émotion l’Amérique profonde. Contrairement à Buck ou Brown, son truc, c’est le monde des Rednecks, loin de la ville. Une Amérique en bottes en cuir et chemise à carreaux, touchante, loin du rêve américain.
Body est un roman qui oscille entre tragédie et comédie, dans lequel Crews nous propose une galerie de personnages hauts en couleurs. On s’y attache, à ces bouseux horripilants mais drôles. La prose tendue et efficace de Crews parvient à nous faire rire de ce monde féroce tout en gardant un regard plein de tendresse et de compassion.
Ce roman, souvent considéré comme mineur dans l’œuvre de Crews, est à lire de toute urgence.

The Yellow Peignoir par Un K à part
Natalie Portman et Michel Blanc ont un point commun.

(Chronique réalisée dans le cadre des auteurs en vacances.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *