Not good, not kind

Si la France a un incroyable talent en dessin, c’est davantage le fait de mister Bastien que de ma pomme. Tape son nom sur un moteur de recherche, tu verras que le gars n’a rien d’un bras cassé.
Des fois que tu croives (verbe croiver, 1er groupe) que j’ai forcé le trait, je t’arrête tout de suite : j’en suis toujours aux bonshommes en fil de fer et aux oiseaux en V. Pour de vrai.
Néanmoins, diraient en chœur Voldemort et Justinien Trouvé, des âmes charitables ont trouvé une qualité à mon travail de faussaire sur Shroud of Eternity : d’après elles, ma médiocrité graphique colle très bien à la pauvreté de l’écriture de Terry Goodkind.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *