Halliennales 2020 – chapitre zéro

Hallennes begins

Or donc, après une édition 2019 épique, le partenariat entre les Halliennales et Un K à part est reconduit pour 2020 au terme de fructueux échanges, tractations, complots, dessous de table, épreuves de valeur dignes des travaux d’Hercule, ainsi que quelques accidents malencontreux dans les escaliers pour éliminer la concurrence.
En attendant que mon irrésistible charme picard me vale d’apparaître en couverture du magazine Vogue, les préparatifs de la prochaine saison des Halliennales sont en cours dans l’arrière-boutique du blog. J’y travaille d’arrache-pied, raison pour laquelle on ne voit pas mes guiboles sur la photo.

Fred Un K à part cosplay princesse Leia Star Wars Rogue One parodie magazine Vogue
La photo officielle fournie au salon. C’est l’unique photo de moi dont je dispose. Si, si, je vous jure, je n’en ai pas d’autres.

Telle Ariane, l’inspiration n’arrête pas de fuser. Le plan de bataille avance bon train, plutôt sur un modèle japonais que français, donc avec des trains qui roulent au lieu de rester en gare et qui arrivent à l’heure. Les grandes lignes des publications sur le blog, de leur contenu et du K-lendrier sont définies.
Au menu, il y aura des chroniques d’auteurs attendus sur le festival, d’autres liées à la thématique de l’édition 2020, des interviews, l’affiche maison, des montages Photoshop, une bande-annonce et une rétrospective vidéo, le compte-rendu final accompagné de l’album photo, plus les inspirations qui viennent s’abattre en cours de route sur mon cerveau malade et accouchent de publications aussi imprévisibles qu’improbables comme le roman-photo Lego Les Aventuriers de l’Eldorado l’an dernier.
Pour vous dire à quel point je bosse fort – c’est mon côté byzantin – le dossier en trois articles autour du thème de cette année est quasi bouclé. Ne pouvant en dire davantage sur le sujet pour des raisons de confidentialité, je ne révèlerai pas que le thème porte sur “l’exégèse du coulis de tomate dans la littérature steampunk des années 1640-1670” (note pour la team premier degré : il ne s’agit pas du vrai thème).

Voilà donc où en est en coulisses. Restez à l’affût des annonces officielles qui marqueront l’écriture du chapitre 1 de cette épopée !
Même sans pieds, la légende est en marche !

Bonus exclusif

En exclusivité pour les lecteurs et lectrices du blog, je vous présente la biographie officielle envoyée aux organisateurs (qui doivent désormais regretter de me l’avoir demandée), ainsi que les nouvelles armoiries d’Un K à part, dessinées de mes petites mains habiles (sic).

“La légende lui prête l’invention de la troisième personne pour pouvoir parler de lui. La légende dit vrai. Fort de cette contribution majeure au monde des lettres, il se retire à Gotham City pour élever des chauves-souris. En 2016, il lance Un K à part, blog littéraire où règne une ambiance à mi-chemin entre L’antre de la folie et Un collège fou, fou, fou. La même année, il rencontre Les Halliennales et c’est le coup de foudre. De cette union naîtra trois ans plus tard un stand d’exposant pour promouvoir des auteurs sur le salon. Il espère profiter de l’édition 2020 pour réaliser un rêve d’enfant : demander la main de Felicity Atcock et se marier avec elle quand il sera grand.”

Logo blog littéraire Un K à part
Ne me demandez pas ce que représente ce logo, je n’en ai aucune idée, je l’ai dessiné au pif.

Infos et liens utiles

  • Infos pratiques :
    • Quand : samedi 3 octobre 2020, de 10h à 18h
    • Où : Complexe Pierre de Coubertin à Hallennes-lez-Haubourdin (59)
  • Canaux de propagande du blog :
  • Chaîne officielle du salon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *