Grégoire Maison

Depuis qu’il a quitté l’hôpital de Princeton-Plainsboro, le docteur Grégoire Maison (Gregory House en VO) s’est reconverti comme mannequin pour couvertures de livres. Par exemple sur Carrie (Stephen King) et Mets ton doigt où j’ai mon doigt (San-Antonio).

Détournement de couverture Carie Stephen King par Un K à part
Un livre qui ne manque pas de mordant.
Détournement de couverture Mets ton doigt où j'ai mon doigt San Antonio par Un K à part
Un auteur qui ne prend pas de gants.

L’art d’aimer ravage la menthe

Au menu, de la Javel avec Barjavel, Ovide revisité de fion en comble par Rocco Siffredi et une infusion à la menthe d’Étretat pour faire couler le tout.

Détournement de couverture Ravage au bar Javel Barjavel par Un K à part
“Ravage” au bar Javel
Détournement de couverture Rocco Siffredi et L'art d'aimer Ovide par Un K à part
“L’art d’aimer”, préfacé par un gars qui a une drôle de façon de le montrer.
Détournement de couverture La menthe d'Etretat par Un K à part
“L’amante d’Étretat” dit adieu à ses bambous.

Le Label O

Hier, je chroniquais Le Label N de Jess Kaan. Pour exploiter le filon, j’ai imaginé une suite, Le Label O. Dans ce polar haletant (et “addictif”, comme disent mes confrères et consœurs), Luc Mandoline met le nez dans un trafic de baume à lèvres, parce que la série ne s’appelle pas l’emBAUMEur pour rien.

Détournement de couverture Le Label O Jess Kaan par Un K à part