Sorties attendues

J’avais mentionné en début d’année dans mon programme un certain nombre de sorties attendues. L’heure est aux précisions, parce que je ne suis pas candidat à la présidentielle, donc dispensé de rester dans le nébuleux.

Paru il y a un bail (2009 en VO et 2010 chez L’Atalante), Allez les mages ! de Terry Pratchett sort ce mois-ci en poche. Enfin ! Le drame d’avoir commencé la collection en poche, c’est de devoir poireauter des plombes.
Les Annales du Disque-Monde sont un incontournable de la fantasy. Très drôle souvent, intelligent toujours.

Attendu en mars, le dernier volume de la série Felicity Atcock de Sophie Jomain, Les anges voient rouge. L’auteur n’a tenu aucun compte de mes remarques judicieuses sur la couverture avec des lettres à l’envers… Un scandale !
Je suis toujours un peu anxieux à la fin d’une série. Dans les bouquins comme à la télé, on est trop souvent déçu par du trop ou du pas assez, du “tout ça pour ça…” ou une conclusion qui ne conclut rien (Dexter Morgan, si tu m’entends…). Là, j’ai assez confiance en Jomain pour attendre ce dénouement avec sérénité.
(Plus d’infos sur son site.)

Le Caussarieu annoncé s’intitulera Chéloïdes (Chronique punk) et sortira en octobre. Je sais de source sûre qu’il sera très bon (un magicien ne dévoile jamais ses trucs, mais là on peut pas plus sûre comme source).

Le Jess Kaan, ce sera Punk Friction en juillet (ici). J’ai de grosses attentes pour ce bouquin. Qui dit grosses attentes dit risque de déception. Mais c’est Kaan, a priori ça ne craint rien, j’y vais confiant.

Deux quatre mains côté Anthelme Hauchecorne. J’avais mentionné Le Nécrophone avec Frédéric Livyns. En décembre, il y aura aussi Nos chasses nocturnes avec Cendrine Nougué, deuxième volume de L’Atlas des Songes (même univers que Journal d’un marchand de rêves mais histoire indépendante). Plus d’infos ici et .

Couv temporaire made in Ever par Hauchecorne (ou Enrocehcuah).

Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres de Maxime Gillio sort en mars. Infos ici et pour la soirée spéciale, c’est . Je n’épilogue pas, puisque j’aurai très bientôt l’occasion d’en reparler (edit : chronique ici).

Quelques ajouts au programme :

Le jour de ma mort de Ludovic Bertin, j’en ai parlé il y a quelques jours et pareil, j’en reparlerai bientôt aussi. Il sort en mars… ou avril, y a deux versions, le choix dans la date et le doute m’habite. (Edit : chronique ici.)

Du feu de l’enfer de Sire Cédric, qui sort en mars. Depuis que je sais que Cédric sera le parrain des Halliennales, je me suis lancé dans la lecture d’un de ses bouquins, L’enfant des cimetières (sans lien de parenté avec Le Fossoyeur de Films). Il m’a plu, je le chroniquerai un de ces quatre, et il m’a donné envie d’en lire d’autres.

En mars encore, le dernier et pas des moindres, Zanzara. Paul Colize, LA figure tutélaire de la ligue des gentlemen qui n’aiment pas les adverbes en -ment. Très grosses attentes placées dans cette sortie, on s’en doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *