Halliennales 2018, coup d’envoi

Les Halliennales 2018, c’est parti ! Pas le salon, hein, lui ce sera pour le 6 octobre. Les préparatifs, quant à eux, vont bon train. Normal, ce n’est pas la SNCF qui s’en occupe.
Si tu es z’abonné à la page FB des Halliennales, tu as déjà lu l’annonce du thème de cette année, postée il y a une paire de boobs jours.
Jeunesse éternelle.

Nils Holgersson sur un jars au-dessus de la Suède.

Continuer la lecture de « Halliennales 2018, coup d’envoi »

Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey
(E. L. James)

Ce titre figure parmi les chroniques qu’on me demande le plus souvent. CiNquaNte NuaNces… pourquoi tant de N ? Qu’est-ce que je vous ai fait ? D’où vous vient cette pulsion sadique de vouloir me coller le pif là-dedans ? Fuyez, pauvres fous !
Or donc cette chronique, elle traîne dans ma tout-doux-liste depuis un bail. Je repousse, reporte, diffère, procrastine, synonymise… Mais tôt ou tard vient le moment où il faut faire face à son destin, affronter ses démons et autre formule passe-partout.
“Tu l’as voulu, tu l’as eu.” (MC Warriors)

Continuer la lecture de « Cinquante nuances de Grey »

A la rescousse de Valentin

La Saint-Valentin approche et tu ne sais pas quoi offrir à ta dulcinée ? Pas de panique, l’ami, je suis là avec une pleine musette de bons conseils. Paraît que quand on aime, on ne compte pas. Eh bien, tu vas avoir l’occasion de mettre l’adage en pratique : envoie-moi un gros chèque pour me remercier de t’avoir sauvé la mise. Dieu te le rendra, moi non.

La seule chose avérée dans cette histoire de Saint-Valentin, c’est qu’avec un arc, viser le coeur reste la meilleure option.

Continuer la lecture de « A la rescousse de Valentin »

Le chaos final

Le chaos final
Ces hommes dans la jungle
(Norman Spinrad)

Pas de chronique croisée au programme mais un seul bouquin, d’abord sorti sous le titre Le chaos final puis réédité comme Ces hommes dans la jungle. J’utiliserai le premier, parce que c’est sous cette appellation que j’ai découvert le roman et que j’ai depuis l’habitude d’en parler… mais le second est meilleur, plus en phase avec le titre original The Men In The Jungle.

Je n’avais pas d’Américains sous la main, j’ai déployé des Space Marines à la place.

Continuer la lecture de « Le chaos final »