Fleur Sauvage ne fanera pas

Fleur Sauvage est une maison d’édition que j’ai découverte aux Halliennales de l’an dernier. J’étais reparti avec 7 bouquins de Marc Falvo (Le Cri et l’intégrale de Série B) et L’Outre-blanc d’Oksana et Gil Prou. D’occase, un autre Falvo est venu se greffer en fin d’année grâce au père Noël – l’occasion d’interviewer le bonhomme au passage.
Verdict de ces neuf bouquins, ils sortent des sentiers battus et sont tous bons.
Alors ce serait dommage que cette sympathique maison d’édition disparaisse.
2017 a déjà vu couler les éditions du Riez. Pôle Nord rencontre des difficultés de trésorerie, Les éditions du Caïman pareil. Et je pourrais continuer la liste des petits éditeurs qui en chient pour s’en sortir (les trois quarts du temps à cause de problèmes liés à leur diffuseur…).
Pour le cas de Fleur Sauvage, je ne vais pas tartiner des paragraphes. J’avais proposé quelques solutions à David Lecomte : postuler comme assistant parlementaire, trouver un imprimeur spécialisé dans la fausse monnaie, prostituer les auteurs via des passes payantes avec leurs fans… Il a préféré un crowdfunding sur Ulule (deux qui le tiennent, trois qui…), plateforme de financement participatif pour ceux qui auraient passé ces dernières années sur Pluton et l’ignoreraient. Tout est expliqué en large et en travers, la suite dépend de nous (enfin, de vous, puisqu’à l’heure à vous lirez cet article, j’aurai déjà versé mon obole).

Une maison qui s’effondre, c’est 10, 15, 20 auteurs qui morflent, faut pas l’oublier.
Sans parler de la perte pour le paysage littéraire (d’aucuns s’étant déjà posé la question, je vous renvoie à eux). Quand je fais le compte sur ces deux-trois dernières années des bouquins qui m’ont le plus fait triper, ils sortaient du creuset “petit éditeur qui ose prendre des risques” (Série B déjà citée, collections Slasher et Pepper chez Mosesu, Belle Epoque chez Pôle Nord, les pulps de Walrus, feu Midgard…). J’ai découvert des auteurs vraiment bons, les Hauchecorne, Falvo, Kaan, Roch et d’autres.
Et très égoïstement, je tiens à lire la saison 2 de Série B, donc Fleur Sauvage doit survivre.
Ce ne sont pas les bonnes raisons qui manquent de faire un geste.
Et n’hésitez pas à relayer l’info sur Facebook, Twitter, vos blogs, dans la rue avec un porte-voix, sur les plateaux de télé si vous êtes candidat à la présidentielle (une occasion en or de ne pas dire une connerie, cadeau !).

Quelques liens (soirée bondage, les amis !) :
Ulule
site de Fleur Sauvage
– Fleur Sauvage sur Facebook
– groupe de soutien sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *