Aldous Huxley, le visionnaire à rebours

Une supercherie… Huxley n’a JAMAIS écrit ce texte !

Ce texte circule depuis un paquet d’années sur le oueb, il ressort toutes les semaines sur Facebook. Et tout le monde de s’extasier sur le génie visionnaire d’Aldous Huxley.
Mouais…
Le meilleur des mondes fait partie des lectures incontournables, j’adore Huxley, le problème n’est là. C’est juste qu’il n’a jamais écrit ce texte qu’on lui attribue. Pas plus que Günther Anders qui en reçoit parfois la paternité.
Avant de partager sans réfléchir, vérifiez vos sources !
Pas compliqué à l’heure actuelle. Un outil baptisé Internet permet de trouver beaucoup de choses pour peu qu’on se donne la peine de chercher.

Version alternative Homère à partager en masse !

Il existe plusieurs versions de ce passage. Les premières à circuler étaient datées de 1931, l’année d’écriture de Brave New World (Le meilleur des mondes en VF). Certaines comportaient une référence à Hitler et ses méthodes de dictateur, ce qui aurait dû mettre la puce à l’oreille. Parce qu’en 1931 le petit moustachu n’est pas grand-chose. Il ne devient chancelier que le 20 janvier 1933 et faut encore attendre deux mois avant que le Reichstag ne lui vote les pleins pouvoirs.
Là où la supercherie devient escroquerie, c’est que, pour faire coller le texte aux faits, les versions ultérieures de la “citation” ont été post-datées à 1939. Ou comment Huxley est devenu “hoax laid”.

Version bis Marguerite de Navarre, les réseaux sociaux la réclament !

Le texte n’a pas trop de mal à se montrer visionnaire sur la situation actuelle, puisqu’il date de 2007 ! On le doit à Serge Carfantan qui se livrait sur son blog à un exercice de prosopopée. Dixit le Larousse, il s’agit d’une “figure de rhétorique par laquelle l’auteur prête la parole à un absent ou à un être inanimé”. Prosopopée qui se double d’un pastiche : le texte est écrit à la manière de Huxley et placé dans sa bouche.
Comme le Canada Dry, ça ressemble à du Huxley, ça a le goût du Huxley, mais ça n’en est pas. Et c’est marqué dessus, Carfantan n’a jamais essayé de faire passer la citation pour authentique.

Source complète : Sagesse et révolte.

Moralité : soyez un peu critiques, faites travailler vos méninges et vérifiez avant de relayer des informations.
Dans le cas contraire, vous tombez dans le cas décrit par le texte : celui du veau formaté qui ne réfléchit pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *