Le vacarme du papillon

Le vacarme du papillon
(Eric Chavet)

La théorie du chaos – qui n’a rien à voir avec un traité de boxe –, tout le monde en a une vague idée avec la popularisation de l’expression “effet papillon” via des travaux scientifiques de renom comme Jurassic Park et Retour vers le futur. En substance, un papillon qui pète en Australie peut déclencher l’apocalypse sur Pluton par le biais d’un enchaînement complexe et exponentiel de causes-conséquences (ce qui n’est pas vraiment l’effet papillon mais c’est ce qu’en a retenu l’imaginaire collectif). Voilà pour les grandes lignes de la théorie qui, de Diderot à Lorenz en passant par Bradbury (Un coup de tonnerre), nous vaut d’être envahis de lépidoptères plus puissants qu’une horde de super-héros dopés à l’uranium enrichi.

Continuer la lecture de « Le vacarme du papillon »

Dusk

Dusk
(Sébastien Bouchery)

Ils sont sept, comme les mercenaires du même nombre, et se lancent à la poursuite d’un tueur en série pédophile en plein Midwest (genre de Far West en plus central sur la carte).
Tu l’auras compris, Dusk t’invite à une chevauchée entre western et thriller, entre XIXe et XXIe siècles. Avec tous les risques que comportent les grands écarts.

Continuer la lecture de « Dusk »

Apocryphe

Apocryphe
(Fleurine Rétoré & Sophie Jomain)

En ce moment – comme toujours en fait –, les Cantat, DSK, Weinstein, Lahaye, Allen, Polanski (liste non exhaustive) sont à l’honneur. J’aurais pu pondre une chronique sur le tiercé de Stephen King (Jessie, Dolores Claiborne et Rose Madder), sauf que ces lectures remontent à un bail et qu’il faut que je me replonge dedans.
A la place, ce sera poésie. L’extrême inverse. Mais si j’étais réputé pour mon sens de la mesure, ça se saurait.

Continuer la lecture de « Apocryphe »

Chéloïdes

Chéloïdes
Chronique punk

(Morgane Caussarieu)

Une chronique qui sort avant la parution officielle du bouquin, ça faisait longtemps, ça m’avait manqué.
Sauf erreur, Chéloïdes ne sera pas disponible en librairie avant la semaine prochaine. Des petits veinards ont pu se le procurer en avant-première aux Halliennales. Avec en prime la dédicace et le plaisir de rencontrer l’auteur.

Continuer la lecture de « Chéloïdes »

Carnet de bord Halliennales 2017

Après trois nuits à deux-trois heures de sommeil maxi, je me dis “chouette, je vais enfin pouvoir récupérer avant d’attaquer l’épopée des Halliennales 6e édition”.
Perdu.
Un peu en avance, Papa Noël m’a apporté le package complet : nez qui coule avec le débit du Gange, gorge en feu, toux de tubard, boyaux en folie, fanfare sous le crâne, fièvre à pouvoir me frire un œuf au plat sur le front… Je suis malade, complètement malade, chantait Sergio au siècle dernier.
Les Halliennales vont me tuer…
Si c’était à refaire, je recommencerai tout pareil. Je suis de toute façon un grand malade.

Continuer la lecture de « Carnet de bord Halliennales 2017 »

Le Carnaval aux Corbeaux

Le Nibelung
T.1 Le Carnaval aux Corbeaux
(Anthelme Hauchecorne)

Qu’un bibliothécaire anthropoïde te le catapulte en pleine poire ou que tu le sortes toi-même, peinard, du rayonnage, la première chose qui te frappe avec Le Carnaval aux Corbeaux, c’est sa couverture cartonnée rigide. Elle donne à l’ouvrage un côté manuel de jeu de rôle, ambiance mi-Hurlements mi-GURPS Horror. Dedans – parce qu’il faut bien s’arracher à la contemplation et l’ouvrir à un moment, le bouquin – même constat : un soin particulier apporté à la mise en page, au design, aux illustrations (Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray).
Le Carnaval aux Corbeaux a de la gueule !

Continuer la lecture de « Le Carnaval aux Corbeaux »